Un congé parental

maintenant!

Jeunes parents pour une politique familiale moderne

Petition

En 10 ans, pas moins de 25 interventions parlementaires en faveur d’un congé pour les pères ont essuyé un échec au Parlement.
Le 1er septembre 2015, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) du Conseil des Etats décidait de reporter à une date ultérieure l’examen de l’initiative parlementaire déposée par Martin Candinas (PDC) en faveur de l’instauration d’un congé paternité de deux semaines payé par le régime des APG. Quelques mois plus tôt, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) du Conseil national avait pour sa part accepté de donner suite à cette initiative.
La commission des Etats a ainsi repoussé aux calandes grecques un projet largement soutenu par la population. Un sondage publié par Travail.Suisse en août dernier révélait en effet que 80% des personnes interrogées souhaitaient ancrer dans la loi un congé paternité payé.

Les signataires de cette pétition demandent aux nouveaux élus d’arrêter de retarder le progrès. Le nouveau Parlement doit accorder la plus grande priorité à l’introduction d’un congé parental flexible, ou au moins d’un congé paternité payé. Les solutions appliquées dans plusieurs grandes entreprises démontrent que des modèles applicables immédiatement existent.
Cette pétition sera remise à la présidente du Conseil national le 30 novembre, premier jour de session du Parlement nouvellement élu.

J’exige un congé parental, maintenant !

Congé parental maintenant !

En 10 ans, pas moins de 25 interventions parlementaires en faveur d’un congé pour les pères ont essuyé un échec au Parlement.
Le 1er septembre 2015, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) du Conseil des Etats décidait de reporter à une date ultérieure l’examen de l’initiative parlementaire déposée par Martin Candinas (PDC) en faveur de l’instauration d’un congé paternité de deux semaines payé par le régime des APG. Quelques mois plus tôt, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) du Conseil national avait pour sa part accepté de donner suite à cette initiative.
La commission des Etats a ainsi repoussé aux calendes grecques un projet largement soutenu par la population. Un sondage publié par Travail.Suisse en août dernier révélait en effet que 80% des personnes interrogées souhaitaient ancrer dans la loi un congé paternité payé.

Les signataires de cette pétition demandent aux nouveaux élus d’arrêter de retarder le progrès. Le nouveau Parlement doit accorder la plus grande priorité à l’introduction d’un congé parental flexible, ou au moins d’un congé paternité payé. Les solutions appliquées dans plusieurs grandes entreprises démontrent que des modèles applicables immédiatement existent.
Cette pétition sera remise à la présidente du Conseil national le 30 novembre, premier jour de session du Parlement nouvellement élu.

[signature]

Signer

Partager avec vos amis:

   

La Suisse moderne est une Suisse avec un congé parental !

Les jeunes parents exigent

Congé parental commun

Un congé parental commun indépendant du type de famille, au moment de la naissance (ou de l’adoption) d’un enfant.

Congé parental flexible

Un congé parental flexible indépendant du type de famille, librement organisable durant la première année de l’enfant.

Les motifs suivants appuient nos revendications

La réglementation actuelle, qui ne prévoit qu’un congé pour la mère, est problématique du point de vue de l’égalité. Un temps à partager entre les parents pose les bases d’un modèle de famille réellement égalitaire.

Toutes les études internationales montrent que les premiers mois de vie sont décisifs pour la relation entre chacun des parents et l’enfant.

Nous observons aujourd’hui un développement à deux vitesses : toujours plus de parents peuvent se permettre un congé parental qu’ils financent eux-mêmes, cependant que la grande majorité des personnes percevant des moyens ou des bas salaires n’en a simplement pas les moyens.

Simultanément, de grands employeurs négocient des solutions plus ou moins généreuses avec leurs collaborateurs et collaboratrices. Les salariés d’entreprises plus petites restent les mains vides. Ceci induit une inégalité choquante entre les employé-e-s, mais aussi entre les PME et les grandes entreprises.

Le congé parental est une nécessité !

La Suisse est un pays en développement – au moins en matière de politique familiale. Il manque toujours, en Suisse, ce qui est devenu une évidence dans le reste de l’Europe : un congé parental pour chacun des deux parents. Le Parlement traitera dans les mois à venir la motion Candinas (14.415), qui demande un congé paternité des plus minimaliste de deux semaines. Et pourtant, même cette proposition risque d’échouer. Le Parlement passe ainsi à côté des réalités des jeunes parents dans notre pays. C’est pourquoi nous prenons aujourd’hui la parole en tant que jeunes parent-e-s, au nom des personnes concernées et de nos amies et amis. Nous savons ce que cela signifie d’avoir et d’élever des enfants aujourd’hui.

Nous savons d’expérience à quel point il est difficile de concilier famille et travail. Et nous savons quels sont les obstacles qui restent à franchir pour atteindre l’égalité au sein de la famille.

En fondant la plate-forme « jeunes parents pour une politique familiale moderne : un congé parental maintenant ! », nous voulons relayer la voix de toutes celles et tous ceux qui partagent notre revendication. Nous souhaitons offrir un débouché aux jeunes parents, à tous les individus et à toutes les organisations qui ne sont plus prêts à accepter l’inaction du Parlement.

À propos de nous

Nous sommes:

Aline Trede, 31 ans, Conseillère nationale verte
→ mère d’un fils de trois ans

Rebecca Ruiz, 33 ans, Conseillère nationale socialiste
→ mère d’une fille de deux ans

Bastien Girod, 34 ans, Conseiller national vert
→ père d’une fille de cinq mois

Cédric Wermuth, 29 ans, Conseiller national socialiste
→ père d’une fille de sept semaines

Kontakt

Congé parental
c/o Les Verts Suisse
Waisenhausplatz 21
3011 Berne

info@jeunes-parents.ch
031 326 66 00

Contact

Name, Vorname*

E-Mail*

 Bitte informieren Sie mich über den Verlauf der Debatte

Bemerkung

Contact Info